Les artistes

L’ensemble de la B.I.P. comprend une dizaine d’artistes de la région, certains sont systématiquement présents sur les grands projets, d’autres plasticiens nous rejoignent ponctuellement en fonction des besoins.

 

HaroldMak

HaroldMak Vit et travaille à Châteaudouble (Var)

Fan de BD, HaroldMak cherche très jeune à travailler comme « ses maitres » et poursuit des études « utiles ». Il obtient un DUT de génie mécanique avec une spécialisation en robotique. Mais le travail sur le site de Cadarache et les projets d’extraction d’uranium lui pèsent rapidement; il rallie des collectifs de graphistes du Var. Après un passage au LEP de Fréjus comme assistant d’éducation, il rejoint ponctuellement les assistants du peintre et sculpteur Bernar Venet.  Depuis 2010, il dessine des affiches pour des festivals, crée des logos pour des entreprises. Il est désormais graphiste à temps complet et collabore avec Crom One sur de nombreux projets d’animation de performance et d’exposition.

Facebook: Haroldmak alias Philibert
 
 
 

Élise Picot

Elise PicotElise Picot est une artiste de l’art singulier et fabricante de rêverie. A ses yeux, rien n’exprime mieux le monde que tout ce qui est décalé, absurde ou poétique. 
Elle aime l’humour de Raymond Devos, la poésie de Prévert, l’irrévérence de Gainsbourg, la délicatesse de Miro et j’en passe… 
Son travail de création commence dès l’accumulation des matériaux qu’elle va délicatement transformer dans ses productions. Dans son atelier, c’est la rencontre improbable de tout ce qu’elle collectionne qui finit par l’inspirer et prendre forme entre ses mains.  Ses assemblages qu’on pourrait appeler des « sculptures-tableaux », revêtent souvent la forme de personnages. 
Une façon pour elle d’appréhender la complexité du réel et ses créations s’ornent de titres éloquents pour souligner ses œuvres, dans le but de nous emmener dans une dimension imaginaire propre à l’enfance.
 
Site: elisepicot.co
 
 
 
 

William bruet 

13450969_1766659966908075_7902056924925172082_nL’implication du corps est essentielle dans son travail et le corps devient le support premier de ses créations.
A travers ses performances en sculpture ou en dessin, il cherche à mettre en lumière l’homme comme étant défini par sa capacité à détruire et à construire .
Détruire les normes, créer ses règles. Détruire le corps anatomique, créer un corps symbolique.
 
Sa pratique a pour volonté de déshumaniser, passer au-delà de la forme naturelle afin de couper court à toutes identifications familières.
 
Pour ce faire, ses dessins sont un exemple de concentré de traces et de motifs antinaturels tels que des lignes droites, des triangles ou encore des cercles.
Toutes ces lignes lui permettent de jouer avec le corps et de créer un décalage spectaculaire avec la souplesse et l’élasticité de la peau, ainsi que le volume des muscles et des proportions anatomiques. Détournement d’une situation, transformation d’une image.
Le corps devient un corps discours, porteur d’affirmations ou se faisant l’écho d’énoncé.
Site: William Bruet

 

Magali Savary

fomalhaut_piscis-austrinus_carpekoiVL Magali Savary vit et travaille au Beausset (Var)

Elle poursuit ses études à Paris, à l’ESAT Espace (architecture intérieure et scénographie) et, une fois le diplôme acquis, elle met en pratique ses acquis dans un cabinet d’architecture à Cannes. Pendant quelques années, elle va travailler la lumière, les volumes,… mais un amour de la peinture l’amène peu à peu à des travaux personnels sur toile. Elle peint, influencée par l’univers du tatouage, de petits formats « noirs et colorés » où elle reprend les codes des Vanités au travers de la collection « Portraits d’âme ». Elle interroge sur la futilité du paraître, la recherche de la gloire,.. dépouillant les portraits jusqu’au squelette pour toucher l’essentiel de notre identité. Elle provoque le public pour qu’il s’interroge sur la vraie « beauté ».

Site: artmagalisavary.com
 
 
 
 

Tibo

portrait-Volet-TiboThibault Pernin est installé à Brignoles.
 
Tibo s’est découvert une grande affinité avec les « peintres muralistes » de Montpellier, pendant sa préparation à la licence d’arts plastiques en photographie.
La peinture lui est déjà familière et il se lance rapidement dans une recherche autour de la couleur pour les grands formats. Il aime passer d’un médium à l’autre. Posant ses « bombes » pour exposer des séries de photos de lieux abandonnés, délaissant l’appareil le temps de peindre une fresque qui n’est pas sans rappeler l’univers de l’artiste Okuda.
Lorsque Tibo emploie les figures géométriques qui fragmentent ses personnages, les couleurs trouvent naturellement leur place en gamme chromatique. Dès lors ses couleurs gagnent aussi son travail photographique : sa dernière série « Identité » en témoigne, en expérimentant le thème de l’illusion des apparences avec des portraits aux reflets énigmatiques.
 
Facebook : Thibault Pernin. Instagram : tiboop
 
 
 
 

William Bianco

portrait-william-biancoVit et travaille au Val (Var).
 
Il vient de rejoindre la B.I.P. -Brigade d’Intervention Plastique du Bazar- avec des créations et des performances autour du pixel art, du modelage et de la scénographique en miniature.
Après une année d’études de bio, il bifurque vers les Beaux Arts de Montpellier pour terminer sa formation en « game art », à l’Ipesaa. A sa sortie de formation, William Bianco réalise pendant 2 ans les dessins et codages d’un projet de jeux vidéo avec 3 autres étudiants.
 
Il expérimente actuellement la sculpture et le stop-motion. Son rêve : faire un petit film d’animation rempli de monstres rondouillards et remuants. Sa référence actuelle : Wallace et Gromit.
 
 
 
 
 
 
 

TomaX Poum

IMG_2607 TomaX Poum travaille sur tout type de supports, du miniature au monumental, du support plan à celui en volume. Ce qui l’intéresse avant tout, c’est le lien entre le pictural et le graphique. Dans ses tableaux, la couleur est omniprésente, elle déborde des motifs, occupe les fonds. Chacune de ses oeuvres est un monde peuplé de créatures presque identiques. Il aime les dessiner en plan serré pour renforcer l’idée d’oppression et créer une continuité entre celui qui regarde son tableau et les personnages qui l’habitent. La thématique de la foule est récurrente dans ses peintures, elle lui permet également de jouer entre accumulations et vides.

Site: tomaxpoum.com
 
 
 

Proli

portrait-proli-2Proli aborde un espace de manière sensible. Déclinées en dessin spontané et en noir et blanc. Ces figures fonctionnent comme des collages interférant avec le lieu. Il développe un travail de dessin et d’agencement des volumes construits en combinant des références à la modernité. Ses projets mêlent volumes, dessins, installations en une formule topographique d’un paysage urbain industriel. Ses différentes propositions invitent le spectateur à un parcours se référant à la ville moderne, à l’industrie, à la société de consommation, au travail et à l’art contemporain.

Facebook: Proli